• Le chat porte - bonheur


     
    Au fil du temps , les chats ont été l'objet d'innombrables superstitions, mais celle - ci sont si confuses et si contradictoires qu'il est pratiquement impossible de s'y retrouver. La grande question, bien entendu, est de savoir si les chats portent bonheur ou s'ils sont de mauvais augure. *Plus précisément, qu'en est - il de certains types de chats -les chats noirs et les chats blancs , en particulier?

    Depuis des centaines d'années, les chats sont considérés comme des animaux qui portent chance. Cette croyance a deux origines.

     

    NOIR ET BLANC
    Dans certains pays, comme l'Angleterre, ce sont les chats noirs qui portent chance, parce que le noir est la couleur la plus associé aux partiques occultes. Les chats blancs, par contre, sont considérés en Grande - Bretagne comme porteur de mauvais présages. En France et en Amérique, c'est l'inverse, les chats blancs protent chance et les chats noirs protent malheur.

     

    ANIMAUX SACRES

    La plus ancienne de ces croyances remonte à lEgypte antique, où le chat était un animal sacré. On pensait alors que le chat était porteut de nombreux bienfaits, qui rejaillissaient sur la maison qu'il habitait et beneficiaient à ses occupants. Cette coyance repose simplement sur le fait que les chats coupaient court à la présence indéniable des souris et des rats dans la maison. Mais les mythes et les légendes transformèrent cette simple vérité en une croyance plmus vaste, et on considéra que les chats apportaient longue vie, santé, bonheur et prospérité.

    CHAT DIABOLIQUE

    Cette conviction subit un revers quand l'Eglise chrétienne se mit à mener une campagne contre nos amis félins, en les considérants comme des suppots de satan. Ces soi - disant adeptes du malin devinrent craints et détestés. Mais s'ils croisaient votre route et que rien de néfaste ne vous arrivait, on considérait que vous aviez bénéficié d'une chance incroyabke. D'une certaine façon, donc, la croyance que les chats portent chance persistait.

    On pensait qu'en traitant avec bonté un chat chez soi, on apaisait son maître, le diable, et que de cette façon on échappait au malheur.

    Si un chat entrait dans votre maison et qu'il était bien reçu, on pensait evidemment que le diable se trouvait dans votre camp, ce qui était considéré comme extrêmement favorable, du point de vue de la chance.


    LE SAVIEZ -VOUS ?

    ? Les chattes symbolisaient l'attraction sexuelle. On croyait qu'une jeune fille qui possédait une chatte ne manquait jamais d'attirer une cohorte de soupirants.

    ?Selon une ancienne superstition, lorsqu'un chat tombait malade, il devait être éloigné de la maison, sinon sa maladie risquait de s'y répandre. De même, on jetait souvent les chats mourants dehors, de peur que la mort, venant chercher l'animal, ne s'intéresse ensuite aux autres occupants de la maison.

    ?La queue d'un chat noir, enterrée sous le pas de la porte, est censée éloigner la maladie.

    ?Les chats servaient autrefois à prévoir le temps : si un chat passe sa patte sur ses deux oreilles quand il se lave, c'est signe de beau temps.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :